L'histoire de Peligroso: L'histoire de peligroso, jeune toro de la Santa Coloma par Mériadec Jonville

Titre de livre: L'histoire de Peligroso: L'histoire de peligroso, jeune toro de la Santa Coloma

Auteur: Mériadec Jonville

L'histoire de Peligroso: L'histoire de peligroso, jeune toro de la Santa Coloma par Mériadec Jonville

Téléchargez ou lisez le livre L'histoire de Peligroso: L'histoire de peligroso, jeune toro de la Santa Coloma de Mériadec Jonville au format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez télécharger gratuitement tous les livres au format PDF ou Epub. Utilisez le bouton disponible sur cette page pour télécharger ou lire un livre en ligne.

Mériadec Jonville avec L'histoire de Peligroso: L'histoire de peligroso, jeune toro de la Santa Coloma

« Les arènes ne réagissent même plus. Les toreros eux-mêmes sont gagnés par l'émotion suscitée par l'oeuvre d'art à laquelle il viennent d'assister. La piste est une chape de plomb. La corrida se poursuit; mais le soleil, plus discret et plus prudent, se cache pour ne pas couvrir le flamboiement glorieux de l'artiste. » Alcazar, chroniqueur taurin (le 25 mai 1928) « Il faut avoir beaucoup de courage pour attendre stoïquement les charges de l'animal, sans presque se mouvoir, et créer de l'art en même temps. » Antonio Purroy, ingénieur agronome (Comportement du toro de combat) « Je crois que l'art ne surgit pas de la technique. L'art jaillit de l'âme. La technique te fait tirer meilleur parti d'un plus grand nombre de toros. Mais ce qui véritablement émeut, c'est l'art et l'improvisation. » Perez Mota, torero « L'art du toreo est à la fois un art de la présentation et un art de la représentation (...) il parait sans oeuvre puisque celle-ci s'épuise dans sa réalisation ». Francis Wolff, philosophe, professeur émérite à l'ENS Ulm (Philosophie de la Corrida) « Chicuelo peut être considéré comme l'inventeur du toreo en rond, mais aussi le torero qui donna corps à la révolution engagée par Belmonte » Pierre Arnouil, chroniqueur taurin (Grandes Faenas du XXe siècle) « Je ne sais pas comment l'exprimer mais l'embestida des Albaserrada me remplit comme torero et transmet beaucoup dans les gradins. C'est une histoire d'amour, tu ne sais pas comment expliquer pourquoi cela te touche le coeur » Paco Urena, torero (toromag) « Même si beaucoup ne veulent pas l'entendre, le toro est aussi un artiste (...). Cette définition est parfaitement pertinente pour un animal qui projette des émotions sur les gens. Il le fait par son comportement, sa bravoure constante, sa manière de charger loin sur le cheval, l'ardeur qu'il met à suivre capes et muletas... L'art de la tauromachie n'existe que grâce à sa collaboration, à son engagement sans limite dans l'acte de créativité des toreros. Sans le taureau, la transcendance du toreo serait impossible. Il ne serait qu'un ballet vide de sens. » Joselito, ancien torero, éleveur (La corrida expliquée à ma fille) « La corrida est la représentation dramatique du triomphe de la vie sur la mort » Ignacio Sanchez Mejias, torero, écrivain, journaliste, propriétaire du Betis Séville (préface de son ouvrage posthume : L'amertume du triomphe)

Bestseller Livres